En Italie, les séismes se succèdent « comme un jeu de dominos »

La terre a tremblé une nouvelle fois, encore plus fort et plus longtemps. Il était 7 h 41, dimanche 30 octobre, et Rome s’éveillait doucement sous un ciel sans nuage quand la secousse est montée, de plus en plus vive. Puis, après quelques dizaines de secondes interminables, le silence, seulement troublé par les cris des animaux, s’est abattu sur la ville. Et des milliers d’habitants sont sortis dans les rues.

Deux mois après le terrible tremblement de terre d’Amatrice (magnitude 6,2, 297 morts), quatre jours après deux fortes secousses de 5,4 et 5,9 touchant la même région, ressenties dans la plus grande partie du pays, l’Italie venait de vivre un séisme d’une magnitude 6,6, soit le plus important ayant frappé le pays depuis 1980. Et attendait, suspendue aux bribes diffusées par les chaînes d’information en continu, des nouvelles des environs de Norcia, épicentre du drame.

Car c’est là, une fois de plus, dans la région montagneuse aux confins des Marches, de l’Ombrie et du Latium, que la terre a tremblé. Comme mercredi soir – quand,lunette oakley prix, hormis une crise cardiaque sans doute provoquée par les secousses, la catastrophe n’a fait aucune victime –, le bilan humain du séisme du 30 octobre est plutôt clément. Il n’a été question que de légères blessures et d’habitants extraits tant bien que mal des décombres de leur habitation. Rien de comparable aux destructions du 24 août. Sans doute les évacuations décidées après le tremblement de terre d’Amatrice ont-elles sauvé de nombreuses vies.

« Cette succession n’est pas inédite »

Reste le sort de 40 000 déplacés,lunette marc jacob femme, chassés de chez eux par les secousses à répétition, et plusieurs images qui ont marqué les esprits, comme celles de la basilique San Benedetto de Norcia en ruine,lunette dior so real homme, la chute du clocher d’Amatrice, qui avait réchappé de la catastrophe du 24 août, ou cette faille immense et menaçante apparue dimanche sur la montagne dominant le village de Castelsantangelo sul Nera. Et puis, par-dessus tout, la peur…

廣告